L'actualité immobilière de l'agence Ducloux Immobilier
27 Nov

Est-ce la fin des agences immobilières à Bois-Colombes ?

Depuis 3 ans, la PropTech française s’est très fortement développée avec la création de plus de 400 startups. Parmi elles, agences hybrides low-cost et iBuyers sont de nouveaux acteurs dont le cœur de métier est la vente immobilière. Dans ce contexte, MeilleursAgents, leader de l’estimation en ligne, a souhaité confronter les points de vue des particuliers et des agents immobiliers sur la digitalisation du secteur, au travers d’une étude réalisée en partenariat avec OpinionWay. Qu’attendent les clients des agences immobilières à Bois-Colombes ? Est-ce la fin des agences immobilières à Bois-Colombes ?

Non, selon cette étude, les Français ne souhaitent pas la disparition des agents immobiliers. Néanmoins, dans le contexte actuel de digitalisation des marchés, ils deviennent de plus en plus exigeants envers les prestataires de services, qu’il s’agisse de transparence, de capacité à innover, de tarifs ou même de confiance.

Et l’image de la profession est notamment pénalisée par la perception d’un manque de proactivité, selon 54% des particuliers, et par le montant des honoraires, jugés « excessifs », selon 72% des sondés. Face à ces enjeux d’innovation et de réduction des coûts, de nouveaux acteurs se sont développés avec l’essor de la PropTech.

« Entre des clients de mieux en mieux informés et l’émergence de nouveaux acteurs, les agents immobiliers doivent plus que jamais démontrer leur valeur ajoutée et faire évoluer leur profession en s’appuyant sur de nouveaux outils digitaux », commente Sébastien de Lafond, Président et co-fondateur de MeilleursAgents. Et il ajoute : «La digitalisation est une formidable opportunité pour la profession de gagner du temps dans la prospection des vendeurs, d’apporter plus de transparence aux Français et ainsi, d’obtenir leur confiance. Ces leviers permettront de baisser les honoraires et d’augmenter la part des mandats exclusifs pour au final gagner des parts de marché sur les ventes entre particuliers” ajoute Sébastien de Lafond.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée