L'actualité immobilière de l'agence Ducloux Immobilier
25 fév

Vous achetez un appartement à Asnières-sur-Seine à un taux très bas !

AdobeStock_63147337

Si vous souhaitez acheter un appartement à Asnières-sur-Seine, sachez que les banques ont globalement peu fait évoluer leurs barèmes de taux. Dans un contexte de forte concurrence et alors qu’elles ont de nouveaux objectifs de production à remplir, elles proposent encore et toujours des taux très bas avec de fortes décotes pour capter les meilleurs profils. De quoi acheter un appartement dans de bonnes conditions et vous consoler de la baisse du pouvoir d’achat immobilier que l’on observe partout en France.

En ce début d’année, Empruntis s’est penché sur l’évolution du pouvoir d’achat immobilier des Français. Sur la base de l’évolution des prix de l’immobilier et des taux de crédit, le courtier a calculé quelles seraient les mensualités pour devenir propriétaire dans les grandes métropoles françaises aujourd’hui par rapport à juin dernier.

Analyse de l’évolution du pouvoir d’achat entre juin 2017 et janvier 2018
Comme on pouvait s’y attendre, la hausse des prix de l’immobilier a fait baisser le pouvoir d’achat des Français !  » Sur ces 6 derniers mois, le pouvoir d’achat immobilier a reculé dans 10 des 11 plus grandes villes de France, explique Cécile Roquelaure, directrice des études et de la communication d’Empruntis. À l’exception de Montpellier, pour qui le pouvoir d’achat s’améliore légèrement, les grandes agglomérations de la métropole voient leur pouvoir d’achat immobilier tronqué entre 1% et 10%. Notre étude, qui calcule les mensualités qu’il faut aux Français pour devenir propriétaire montre qu’à Bordeaux les acheteurs doivent débourser jusqu’à 9,7% en plus par mois pour acquérir un bien en janvier 2018 par rapport à juin 2017. La seule raison de cette évolution ? La hausse des prix de l’immobilier. »

Les villes ne sont pas toutes logées à la même enseigne
À m² équivalents, il faut débourser 1,5 fois plus à Nice qu’à Lille pour devenir propriétaire. Il faut dépenser 3,4 fois plus à Paris qu’à Lille pour acquérir un bien de même surface. Pour un 60 m² à Lyon, les acquéreurs peuvent obtenir un 90 m² à Marseille. Pour un 75 m² à Bordeaux, les Français obtiennent un 110 m² à Lille ; pour un 30 m² à Paris, les acheteurs peuvent acheter un 110 m² à Marseille.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée